and posted in Education

LES BESOINS PRIMAIRES DU CHIEN

Qu’entend t-on par besoins «primaires» ? Ce sont des besoins nécessaires à la bonne santé physique et émotionnelle du chien.
Ils sont au nombre de 5, et un de plus pour les chiens non stérilisés : le besoin social, le besoin d’exercice physique, le besoin d’être stimulé mentalement, le besoin de ronger, le besoin vocal, et, pour les chiens non castrés ou femelles non stérilisées : le besoin sexuel.

LE BESOIN SOCIAL

Un chien, pour se sentir bien dans ses pattes, a besoin de voir, rencontrer, renifler des congénères, et de jouer avec eux, ou tout du moins d’entrer en interaction avec eux. Imaginez que vous laissiez un de vos enfants humains dans sa chambre en continu, sans jamais lui laisser l’occasion de voir un autre enfant, de son âge, plus petit ou plus grand… Impensable ? Eh bien, il en est de même pour nous, les 4 pattes.
De plus, cela participe fortement à notre socialisation, surtout lorsque nous sommes chiots ou jeunes adultes. En effet, si nous n’avons connu dans notre vie que nos frères et sœurs, de la même taille et de la même couleur que nous, alors nous ne reconnaitrons pas comme l’un de nos congénères un chien de taille et/ou de couleur différentes de ce que nous avons connu jusqu’alors. Et, le fait de jouer avec un copain, ou juste d’entrer en interaction avec lui, nous fait un bien fou ! Physiquement, c’est excellent pour nous de nous dépenser un peu, et mentalement, voir, sentir, et toucher des copains, nous apporte un bien-être. Pour tout cela, évidement, mieux vaut que l’expérience soit positive. D’où l’intérêt de bien nous socialiser, et bien nous imprégner avant.

L’EXERCICE PHYSIQUE

Eh oui, vous le savez certainement, nous les chiens avons besoin de nous dépenser ! Courir, jouer, découvrir de nouveaux terrains de jeux, de nouveaux copains… Tout est sujet à nous dépenser physiquement.
Et comme pour un sportif, il est important de nous faire démarrer nos sorties tranquillement, le temps de nous échauffer, avant de nous laisser courir à notre guise. De même, si vous souhaitez pratiquer un sport avec votre chien, que ce soit de l’agility, du cani-cross, de la course à pied, du vélo, ou autre, il faudra penser à lui préparer un programme d’échauffement, ou tout du moins de respecter les temps de parcours en fonction de son âge. Un chien peut en effet courir une minute par semaine de vie, avant de se fatiguer. Il ne faut pas non plus oublier qu’un jeune chien ou un chiot est en pleine croissance, il faudra donc respecter son ossature et ne pas trop la solliciter dans un premier temps. N’oubliez pas qu’un chien n’a que peu conscience de ses efforts, il vous suivra donc partout sans montrer de signes d’affaiblissement. Mais faire des sorties avec vous, ce n’est toujours que du bonheur !

LES STIMULATIONS MENTALES

Sentir de nouvelles odeurs, de nouvelles pistes, croiser de nouvelles personnes ou de nouvelles situations, jouer à des jeux d’intelligence avec nos gardiens, apprendre de nouveaux tours ou de nouveaux exercices d’éducation, etc… tout cela nous stimule mentalement et développe notre intelligence, notre mémoire, et notre complicité avec vous, nos humains. Aussi une simple balade peut être pour nous à la fois un exercice physique, et à la fois une stimulation mentale. De même, un exercice d’éducation à double vocation : nous éduquer, certes, mais aussi nous stimuler mentalement. Et un jeu d’intelligence aura aussi cette fonction, en plus de partager un moment de complicité avec vous. En résumé : tout cela est aussi du plaisir pour nous, et important à notre bon équilibre.

LE BESOIN DE RONGER

En tant que carnivores, nous avons une gueule, une mâchoire puissante, et de bonnes dents ! Et nous avons besoin d’utiliser ces dents et cette mâchoire, c’est tellement agréable et stimulant ! Vous humains, aurez sans doute du mal à comprendre cela. Mais mettez-vous à notre place : n’auriez-vous pas envie et besoin d’utiliser de telles dents si vous étiez à notre place ? La réponse est oui bien sûr ! 😉 Aussi, si vous pouviez nous accorder quelques bonnes choses à ronger, nous vous en serions sûrement très reconnaissants ! Un bout de bois bien dur (attention aux bois fragiles qui font des débris), un os cru (préalablement congelé), un jouet spécialement fait pour que nous le rongions, ou si par hasard, chiots nous, nous sommes attaqués à l’une de vos chaussures, que vous voudrez bien nous sacrifier… Ça serait le top !

LE BESOIN VOCAL

Nous aussi avons besoin de nous exprimer. Vous humains parlez tout le temps ! Si si je vous assure ! Nous, chiens, avons la chance de pouvoir nous comprendre plus subtilement, par nos postures corporelles, nos odeurs, nos mimiques… Mais parfois nous avons aussi besoin de nous exprimer plus «fort», en aboyant, grognant, râlant parfois un peu, en «chouinant», etc… Parfois, ma 2 pattes dit que je «ronde», un mélange entre grogner et râler selon elle. Ahlàlà, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ! 😉 Et puis, il paraît que je chouine différemment quand je croise des femelles, ou des mâles. Je sais aussi parfaitement m’exprimer lorsque je joue, et même si je grogne à ce moment là, c’est par plaisir. Et aussi, j’aboie sur commande. Si si, et c’est très drôle parfois quand ma 2 pattes veut faire entendre ma voix grave ! Et vous, savez-vous identifier tous les différents sons, grognements, et aboiements de vos chiens ? A vos calepins !

LE BESOIN SEXUEL

Enfin, le dernier besoin primaire est le besoin sexuel. Évidemment, il n’est valable que pour les chiens non castrés, ou les femelles non stérilisées. Ils auront quelques fois les hormones qui les travaillent, et ce besoin de reproduction bien plus présent que pour les chiens stérilisés. Attention donc aux périodes de chaleurs, aux probables fugues de vos mâles comme de vos femelles, et si vous avez une femelle en chaleurs, aux visites inopportunes de tous les mâles du quartier ! Aussi, si vous avez une femelle entière ou un mâle entier, et que vous ne souhaitez pas le faire se reproduire (avec la nouvelle loi, si vous n’êtes pas éleveurs, cela vous est de toute façon interdit), vous aurez 2 solutions : soit faire stériliser votre chien ou votre chienne, soit compenser ce besoin sexuel par l’un ou plusieurs des autres besoins primaires, et à ce moment-là, faire très attention pendant les périodes de chaleurs.

 

En effet, si l’un ou plusieurs de ces besoins primaires ne sont pas assez proposés à votre chien, cela peut donner lieu à plusieurs désagréments, comme de la destruction, des aboiements, de la malpropreté, etc… Il est donc impératif de bien penser à tous ces besoins primaires, très importants pour votre chien, et de lui en proposer chaque jour. Si vous ne pouvez pas donner l’un ou l’autre de ces besoins, il faudra compenser en lui en donnant plus d’un autre.
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à mettre un petit commentaire ou à le partager !

A bientôt !

Luck.

Suivez-nous :
FACEBOOK
FACEBOOK
GOOGLE
RSS
EMAIL

One Comment so far:

  1. Nathalie Brasselet dit :

    Merci Luck pour nous expliquer les besoins de tes copains, copines, Ils sont tellement vitaux 🙂 Merci à Marion pour sa plume.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :