and posted in Education

 COMMENT DEVENIR LE RÉFÉRENT DE SON CHIEN : 

Bonjour, hier nous avons vu 6 premiers points qui vous expliquaient comment devenir le Référent de votre chien. Aujourd’hui, voyons en 6 autres, plus un Bonus ! 😉

6. METTRE LES MAINS DANS SA GAMELLE

Pourquoi me direz-vous, embêter son chien lorsqu’il mange ? C’est à lui, vous lui avez donné, vous ne voyez pas pourquoi il faudrait lui reprendre… Dans un premier temps, question de sécurité. Eh oui, avez-vous penser aux enfants, les vôtres ou celui de vos amis, qui sans crier gare pourraient aller mettre la main dans la gamelle de votre chien ? A un certain âge, je sais que vos bébés humains rampent partout et mettent tout à la bouche. Imaginez que votre chien n’ait pas été habitué à ce qu’on triture sa nourriture pendant qu’il mange ? Quelle réaction pourrait-il avoir ? Il pourrait grogner oui, mais ceci, pour nous les chiens, est un avertissement. Et l’enfant bien souvent ne connaît pas et ne comprend pas cet avertissement. Il pourrait donc continuer à toucher la nourriture, ce qui risquerait de lui valoir une morsure, ou tout du moins de se faire pincer par votre chien. D’autre part, cela permet de commencer à apprendre à votre chien l’ordre «laisse», qui pourrait vous sauver de quelques produits dangereux pour lui qu’il pourrait trouver dehors et avaler.

7. HABITUEZ VOTRE CHIEN A RESTER HORS DE VOTRE VUE

ne serait ce que quelques minutes, mais aussi pour dormir. Un chien à souvent tendance à faire de l’anxiété de séparation, lorsqu’il est sans cesse avec son gardien. Habituez-le à rester seul quelques minutes par jour lorsqu’il est chiot, puis de plus en plus longtemps. Si vous êtes dans votre chambre pour la nuit et qu’il pleure, restez calme et n’allez pas le voir, ne lui parlez pas. S’il insiste en venant gratter à votre porte, allez le remettre dans son panier et caressez le dans son panier en disant « c’est ton panier » ou « c’est ta place », en ajoutant «c’est bien».

 

 

8. NE VOUS LAISSEZ PAS ATTENDRIR PAR SES GRANDS YEUX TRISTES

Nous les chiens savons très bien comment vous amadouer ! L’important est de rester toujours sur votre décision, calmement, sans jamais se fâcher. Instaurer également le «Non», qui sera la seule réponse que vous accorderez à un comportement négatif de sa part, c’est à dire un comportement que vous ne souhaitez pas.

 

 

9. PRÉVOYEZ LUI SON PANIER, CA SERA SA PLACE

Ne mettez pas plusieurs panier dans votre foyer, cela nous embrouille et nous déboussole. Nous avons besoin de repères, et d’un endroit confortable où nous reposer, sans être dérangés. Cela doit donc être un endroit qui n’est pas sur un lieu de passage continuel, ni près de la porte d’entrée, mais d’où l’on peut quand même vous voir.

 

 

10. AYEZ TOUJOURS DES RÉCOMPENSES VARIÉES POUR VOTRE CHIEN

Jeux, caresses, félicitations, petits biscuits, etc… Les récompenses pour votre chien sont extrêmement variées et nombreuses ! La nourriture permet à votre chien d’apprendre très vite, mais il est important de savoir bien l’utiliser, et de la diminuer progressivement mais assez rapidement. En effet,  si vous prenez l’habitude de récompenser votre chien uniquement par la nourriture, alors le jour où malheureusmeent vous n’en avez pas sur vous, ou si votre chien est barbouillé, alors il refusera de vous écouter. Mais je vous en reparlerai plus longuement dans un prochain article.

 

11. DEMANDEZ A VOTRE FAMILLE ET VOTRE ENTOURAGE DE RESPECTER LES REGLES

Celles que vous aurez instaurer avec votre chien, comme ne pas lui donner à manger à table par exemple, ou encore ne pas le laisser sauter sur les gens pour dire bonjour.

 

12. NE GRONDEZ PAS VOTRE 4 PATTES SI VOUS NE LE VOYEZ PAS FAIRE LA BÊTISE

Mais uniquement si vous le prenez sur le fait. Même s’il a conscience que vous n’êtes pas contents, il ne fera pas forcément le lien avec la bêtise qu’il a faite auparavant. Par exemple, pour un chien anxieux quand son maître s’absente, aura tendance à détruire le mobilier, pour s’apaiser, et s’occuper. Si vous lui mettez le nez dedans, de la même façon que s’il a fait pipi sur le tapis, cela ne fera que lui montrer votre intérêt pour cette bêtise. Au contraire, mettez le dans une pièce à part, le temps de nettoyer les dégâts hors de sa vue.


BONUS

Enfin, d’un point de vue général, parler toujours de façon positive. L’inconscient ne comprend pas la négation, même si vous les humains savez ce que cela veut dire, votre inconscient, comme celui des chiens, intègre mieux le positif que le négatif, qui peut être mal interprété, ou pas interprété du tout. Par exemple, ne dites pas à votre 4 pattes : «je ne veux pas que tu montes sur le canapé» en désignant le canapé, mais dites lui, «ici c’est ma place, et ta place est ici, dans ton panier», en désignant son coussin.

UN MOT POUR CONCLURE

Il est encore facile pour certains humains de considérer que nous agissons en meute. Le raccourcit est vite prit lorsqu’il s’agit d’éducation canine, surtout lorsque l’humain se voit octroyé la place de «dominant», donc de premier de la classe si j’ose dire. Tout ce qui a été vu plus haut demande plus de patience, de réflexion de la part des humains, et plus de compréhension vis à vis du comportement canin. Cette difficulté supplémentaire est souvent mise de côté pour retomber dans les anciennes pensées, où maîtriser son chien par la force ou le contraindre à obéir est souvent plus facile que de se remettre en question et d’apprendre à comprendre son chien et ses codes.

En pratique, vous pourrez toujours résoudre un trouble de comportement ou une action non souhaitée de votre chien, sans jamais vous baser sur ce modèle de hiérarchie dont on entend encore si souvent parler.

Merci d’avoir lu cet article ! N’hésitez pas à écrire un mail à ma 2 pattes en cas de question, et à bientôt !

Luck.

 
Suivez-nous :
FACEBOOK
FACEBOOK
GOOGLE
RSS
EMAIL

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :